Nepal Mountain Mobile hospital

Découvrez nos dernières actualités

28 avril 2015 - Situation toujours confuse

Nepal Mountain Mobile Hospital a décidé de partir dans les districts les plus reculés dès que la situation le permettra.

La situation est encore très confuse à Kathmandu. L’aéroport international, par exemple, ne peut accueillir que neuf avions à la fois. Il a été fermé une grande partie de la journée du 26 et 27 avril car le sol continue à trembler avec une réplique à 6,7 sur l’échelle de Richter. La priorité aujourd’hui est à retrouver les survivants sous les décombres et au traitement des lésions internes.

Le gouvernement népalais annonce aujourd’hui que plus de 34 districts ont été touchés par le séisme. Il semble que dans certains districts plus de 90% des maisons sont détruites. Près du Manaslu, une avalanche due au tremblement de terre a bouché la Machi Khola et un lac est en train de se former.

A Kathmandu, une partie du personnel hospitalier n’ose travailler de peur des répliques. Par ailleurs également, toute une série de fournisseurs de médicaments, d’eau potable et magasins d’alimentation sont toujours fermés. Les motos et rickshaws jouent aux ambulances car elles se faufilent plus facilement entre les décombres.

L’ONU annonce que 8.000.000 d’habitants (+/- 30% de la population) sera directement affectée par ce séisme. L’UNICEF, de son côté, annonce que +/-940.000 enfants seront seuls ou auront d’autres types de problèmes.

Nepal Mountain Mobile Hospital a décidé de partir dans les districts les plus reculés dès que la situation le permettra et ce, tout comme en temps normal, avec l’accord des autorités et en particulier le ministère de la santé.

Ce 28 avril, un contact téléphonique a pu être établi avec mon collègue népalais à Kathmandu. Il est en contact avec les autorités gouvernementales népalaises pour notre établir notre plan d’action pour les régions très reculées. Notre équipe (tous sains et saufs) se rassemble et prépare le matériel (stérilisation, médicaments, empaquetage,...) comme avant chaque camp.

Personnellement, je tâche de rejoindre Kathmandu le plus rapidement possible.