Nepal Mountain Mobile hospital

Découvrez nos dernières actualités

30 septembre 2015 - La fin de la mousson

Elle a été intense tout l’été entraînant inondations et glissements de terrains.

Aujourd’hui au Népal, la mousson se termine doucement. Elle a été intense tout l’été entraînant inondations et glissements de terrains. Comme à chaque mousson, ceci entraîne des dizaines de morts tant dans le Teraï (plaine du Sud) où les rivières immenses venant des montagnes sortent de leur lit qu’en montagne suite aux glissements de terrain et avalanches.

Depuis le 25 avril 2015, date du premier tremblement de terre (7,8 sur l’échelle de Richter) la terre n’arrête pas de trembler. Jusqu’à la mi-août, on enregistrait quotidiennement au moins une secousse de Richter 4 ou plus. Celles-ci semblent être moins fréquentes depuis le début du mois de septembre (deux à trois par semaine).

La vie dans les régions affectées par le tremblement de terre en a été d’autant plus difficile: abris provisoires en attendant la reconstruction des maisons ou des écoles, hôpitaux de district sous tente,…

Le Nepal Mountain Mobile Hospital est toutefois resté actif en préparant sa saison d’automne. Il mènera au minimum deux camps dans les régions reculées. Il a également décidé de prendre financièrement en mains la reconstruction du bloc technique du Phaplu Maternity Centre. Celui-ci a été rendu inhabitable par la secousse du 12 mai de 7,2 sur l’échelle de Richter. Les plans ont été établis pour une reconstruction « en dur » (résistante aux tremblements de terre). Il sera d’une conception plus actuelle et avec une vision d’avenir. La démolition des anciens bâtiments doit commencer dans les toutes prochaines semaines. La totalité des budgets n’est à ce jour pas encore complètement rassemblée et toute aide financière est la bienvenue. L’état népalais aidé d’instances internationales a évalué la reconstruction post-tremblement à 6,5 milliards d’euros.